7 étapes pour créer un site de vente en ligne (aucune expérience)

creation site vente

La clé de la réussite d’un magasin est de faire en sorte que chaque transaction compte. C’est une chose d’obtenir du trafic et de vendre des produits, mais tirez-vous le meilleur parti de chaque vente ?  Voici 5 moyens simples d’optimiser votre activité aujourd’hui :

1. Ajoutez des upsell supplémentaires à votre checkput

2. Ajouter une offre d’abonnement pour les revenus récurrents

3. Effectuer des remises dynamiques à l’échelle du magasin 

4. Faites une offre groupée 

5. Améliorez votre expérience d’achat en ligne grâce aux options de produits

Que ce soit la première fois que vous créez une petite entreprise ou que vous soyez dans le jeu depuis un certain temps, ce guide vous apprendra à lancer une boutique en ligne en 7 étapes simples.

Notre objectif est de faire en sorte que votre boutique soit opérationnelle dès aujourd’hui, y compris en ce qui concerne les produits. Vous pourriez même faire votre première vente !

Voici un index rapide pour vous aider à naviguer dans ce guide :

Prêt à commencer ?

Envolez vous avec un Logo adpaté à votre entreprise

livraison rapide logo

Étape 1 :Choisir votre niche

Cela signifie essentiellement ce que vous allez vendre et à qui vous le vendez. Certains nouveaux entrepreneurs ne réfléchissent pas beaucoup à leur niche.

Votre niche a un impact sur beaucoup de choses, notamment :

  • Vos chiffres de vente
  • Les efforts que vous devrez déployer pour le support client
  • Si vous avez des clients réguliers ou non

C’est pourquoi il est important de prendre le temps de réfléchir à un créneau stratégique.

Votre niche est divisé en plusieurs parties : prix, public, opportunité de marché.

Parlons d’abord du prix.

Au niveau le plus élémentaire, nous comprenons tous ce concept :

  • si vous vendez des articles moins chers, il est probable que plus de gens achèteront, mais votre valeur moyenne de commande (VMC) sera plus faible.
  • Si vous vendez des articles plus chers, moins de personnes sont susceptibles d’acheter, mais votre VCO sera plus élevée.
prix site internet

D’accord, alors où dois-je mettre la limite ? Y a-t-il un prix minimum à respecter ?

Bien qu’il n’y ait pas de règle stricte, essayez de fixer le prix de vos articles à 100 € ou plus.

Voici la logique qui sous-tend cette règle :

Après avoir pris en compte les coûts d’exploitation, d’entreposage et de marketing, la plupart des propriétaires de magasins de commerce électronique obtiennent une marge bénéficiaire de 20 à 30 %.

Disons que vous gagnez 20 % sur tous les produits que vous vendez.

Si vous vendez un article à 20 €, vous ne gagnez que 4 € sur cette vente, alors que si vous vendez un article à 100 €, vous gagnez 20 €.

Pensez-y de cette façon :

Le temps et l’énergie que vous consacrez au traitement et à l’exécution de votre commande sont les mêmes, que vous vendiez des articles à 20 ou 100 dollars.

Autant en avoir pour votre argent (ou dans ce cas, pour votre temps), n’est-ce pas ?

En plus de cela, il faut aussi tenir compte de la fidélité à la marque, de la popularité et de la longévité.

Commençons par la fidélité à la marque.

En bref, vous voulez éviter les niches déjà dominées par les noms de marque.

En voici un exemple :

Supposons que vos écouteurs vous tombent dessus et que vous deviez en acheter une nouvelle paire.

Soit vous sortez votre téléphone et vous allez sur le site web de Sony (ou de Bose, Beats ou Sennheiser), soit vous passez dans un de leurs magasins (si vous êtes du genre à tester les produits avant de les acheter).

Comparez cela avec cet autre scénario :

Supposons que vous redécorez et que vous décidez qu’un lustre est exactement ce qu’il vous faut pour embellir votre salon.

Vous allez probablement sortir votre téléphone et chercher sur Google « acheter des lustres en ligne » ou « lustres avec livraison gratuite ».

Vous voyez la différence de comportement ?

Dans les créneaux dominés par quelques marques, les consommateurs ne pensent même pas aux alternatives.

Leur fidélité à la marque s’en ressent et ils se dirigent tout droit vers les marques qui occupent leur première place.

Ensuite, passons à la popularité.

Je ne dis pas que vous devez vous limiter à la vente de produits « tendance ».

(En fait, c’est probablement une mauvaise idée, car vos ventes risquent de stagner une fois que le battage publicitaire aura cessé).

) Au contraire, vous devriez essayer d’identifier une niche ou un produit dont la popularité augmente lentement mais régulièrement.

Pour vous aider, voici un outil pratique : Google Trends.

Il vous suffit d’entrer votre mot-clé et vous pourrez voir combien de personnes recherchent ce terme (soit dans le monde entier, soit dans un pays spécifique).

Par exemple, si vous regardez le terme « airfryer », vous verrez une belle tendance à la hausse au cours des 5 dernières années.

popularité site vente

Il serait difficile de trouver un produit ou un créneau qui affiche une trajectoire régulière, mais tant que la tendance générale est positive, c’est suffisant !

Votre Logo créé par un SUPER graphiste

graphiste professionnel

Enfin et surtout, tenez compte de la longévité de vos clients.

Cette partie exige que vous réfléchissiez à quelques pas en avant, mais il est important d’avoir cette prévoyance lorsque vous démarrez une entreprise.

Une fois que vous avez réalisé votre première vente et que votre entreprise fonctionne bien, l’étape suivante consiste naturellement à travailler à la génération de revenus supplémentaires.

Comment y parvenir ? Beaucoup d’entrepreneurs essaient d’augmenter la valeur de leur clientèle à vie (LTV ou CLTV), et ils élaborent des stratégies pour recibler leurs clients existants et continuer à leur vendre.

Voici la partie délicate :

Certaines niches sont absolument horribles pour la longévité des clients.

Il est utile d’en être conscient dès le départ, afin de ne pas se retrouver dans une situation délicate après six mois d’activité et de ne pas chercher à augmenter la valeur de votre crédit client.

Un exemple ? Le créneau du mariage.

Les gens supposent automatiquement que le créneau du mariage est très rentable parce que, eh bien, les gens sont prêts à faire des folies le grand jour.

C’est vrai, mais ce qu’ils ne réalisent pas, c’est que la « durée de vie » de chaque client est follement courte.

niche produit vente

Vous avez peut-être 100 clients aujourd’hui, mais ces 100 clients auront été chassés dans les trois mois à venir – et ils ne reviendront jamais.

Alors que d’autres magasins de commerce électronique pourront travailler sur la fidélisation des clients et vendre à leurs clients actuels, c’est une autre histoire pour vous.

Pour développer votre activité, vous devrez dépenser massivement en publicité et autres formes de marketing.

Vous seriez coincé dans une boucle sans fin d’acquisition de clients. Et une fois que vous aurez arrêté, vos ventes chuteront également.

Une idée plutôt effrayante, n’est-ce pas ?

Très bien, avant de passer à la section suivante, voici un bref résumé :

Les niches non rentables sont généralement associés à des produits moins chers, évoquent une tonne de fidélité à la marque, ne gagnent pas en popularité ou n’ont pas la longévité des clients.

Les niches rentables, en revanche, sont associées à des produits plus chers, n’évoquent pas la fidélité à une marque, ne gagnent pas en popularité et ont une longévité de clientèle.

Une dernière chose :

Je vous recommande de ne pas vous lancer aveuglément dans une niche dont vous ne savez absolument rien.

Si vous trouvez une niche qui répond aux critères ci-dessus mais qui est nouveau pour vous, prenez votre temps pour faire une étude de marché.

En fin de compte, plus vous comprendrez vos concurrents et le fonctionnement de la niche ou du secteur, plus vous aurez de chances de créer une boutique en ligne prospère.

Restez ZEN, votre Logo satisfait ou remboursé

garantie création logo

Étape 2 : Choisissez entre le dropshipping ou vos propres produits.

L’étape suivante dans la création d’une entreprise en ligne ? Décider si vous voulez faire du dropshipping ou détenir vos propres produits !

Le dropshipping est devenu très populaire, mais comme toute autre chose, il s’accompagne de ses propres défis.

Dans cette section, je vais vous présenter les avantages et les inconvénients du dropshipping par rapport à la détention de vos propres produits afin que vous puissiez prendre une décision éclairée sur le meilleur choix pour vous.

Commençons par le dropshipping.

fonctionnement dropshipping

D’une certaine manière, le dropshipping peut être considéré comme le hack ultime des magasins de commerce électronique.

Vous ne détenez pas de stock, ce qui signifie :

  • Vous n’avez pas besoin de capital pour acheter vos articles
  • Vous pouvez ajouter d’autres articles à votre boutique en ligne, à risque zéro
  • Pas de frais d’entreposage
  • Pas d’activités de cueillette et d’emballage
  • Fondamentalement, le dropshipping permet d’égaliser les chances.

Avec le dropshipping, pratiquement tout le monde peut se lancer dans le commerce électronique.

Même un gars qui est trop fauché pour quitter le sous-sol de ses parents.

Même un lycéen qui reçoit encore son argent de poche de ses parents.

Tout le monde.

Mais voici ce qui n’est pas si bien dans le dropshipping :

Premièrement, vous n’avez aucun contrôle sur la logistique.

Bien sûr, l’idée de mettre les pieds dans le plat pendant qu’une entreprise tierce s’occupe de votre épanouissement est assez séduisante.

dropshipping site web

Mais voici le problème.

Lorsqu’ils se trompent (et ils le feront, à un moment ou à un autre), vos clients vous montrent du doigt.

Pour les magasins de commerce électronique qui gèrent la gestion des commandes en interne, il est assez facile de s’excuser, de rectifier le problème et de passer à autre chose.

Mais les dropshippers qui doivent communiquer avec des fabricants qui se trouvent dans une autre ville, voire sur un autre continent…

De toute évidence, ce n’est pas aussi facile.

De plus, les retours de produits sont également problématiques.

La plupart des vendeurs sur AliExpress (qui est la plateforme de dropshipping la plus populaire) ne font pas de retours.

Et même s’ils le font, il vous faudra une éternité pour envoyer le produit défectueux de votre client au fabricant, obtenir le produit de remplacement auprès de lui et le renvoyer à votre client.

Vous avez donc deux options :

1. Indiquer dans la politique de votre magasin que vous n’acceptez aucun retour

2. permettre les retours et en absorber le coût.

Si vous commencez avec un budget limité, vous pourriez être tenté de refuser les retours.

Mais ne faites pas cela. C’est mauvais !

Vous êtes une nouvelle marque dont personne n’a jamais entendu parler et vous devez établir une relation de confiance avec vos clients.

Ainsi, si vous avez une politique stricte de non-retour, cela dissuadera probablement vos clients potentiels de faire leurs achats dans votre magasin.

Voici ce que je recommande :

Proposez des retours, mais uniquement pour les articles défectueux, et indiquez que l’article doit vous être renvoyé dans un délai plus court (peut-être 7 jours ?) pour être éligible.

Dans le même temps, gardez une trace des retours que vous recevez.

Si un fabricant envoie régulièrement des produits défectueux, arrêtez de travailler avec eux et cherchez plutôt un autre fabricant.

Bon, parlons du dernier inconvénient du dropshipping : l’absence de marque.
marque site vente

Alors voilà le truc :

Vous pouvez demander à votre fournisseur de ne pas inclure de matériel promotionnel dans les colis qu’il envoie à vos clients, ce qui rend moins évident le fait que vous faites du dropshipping.

Mais vous ne pourrez probablement pas leur faire utiliser un emballage personnalisé portant le nom ou le logo de votre entreprise.

Cela signifie que vos clients n’auront pas la meilleure expérience de déballage.

En gros, ils recevront une boîte indéfinissable sur laquelle seront apposées quelques étiquettes d’expédition.

Il n’y aura rien sur la boîte, ou à l’intérieur de la boîte, qui indique que le produit provient de votre magasin.

Si vous essayez juste de faire de l’argent rapidement avec le commerce électronique, c’est très bien.

Mais si vous voulez créer une marque, c’est un obstacle majeur.

Vous pourrez peut-être obtenir de vos fournisseurs qu’ils mettent vos matériaux dans la boîte, mais c’est rare et cela vous coûtera probablement.

Envolez vous avec un Logo adpaté à votre entreprise

livraison rapide logo

Passons à la détention de vos propres produits.

Les inconvénients sont évidents :

  • L’achat de stocks coûte de l’argent
  • Le stockage des stocks coûte de l’argent
  • L’envoi et l’emballage coûtent du temps et/ou de l’argent
    En fait, tenir ses propres produits est plus cher et plus pénible.

Avec le dropshipping, vous pouvez externaliser certains aspects du commerce électronique.

Mais lorsque vous détenez vos propres produits, vous êtes responsable de tout, et il y a beaucoup plus de pièces du puzzle qui doivent s’assembler.

Le bon côté des choses, c’est que les avantages de tenir vos propres produits sont impressionnants :

Tout d’abord, vous pouvez vous assurer que l’expérience de vos clients est parfaite.

Voici pourquoi c’est important :

Les statistiques montrent que la majorité des clients mécontents ne vous diront pas qu’ils sont mécontents – ils tomberont dans l’oubli et ne fréquenteront plus jamais votre magasin.

satisfaction clientele

Si vous en faites juste assez pour vous en sortir, vous nuisez à vos propres taux de fidélisation des clients (et à vos revenus !) sans vous en rendre compte.

Pour éviter de jeter involontairement ces recettes à la poubelle, vous devez renforcer votre service à la clientèle.

Nous parlons…

  • Des délais de livraison plus courts
  • Des emballages bien conçus
  • Connaître vos produits de l’intérieur et de l’extérieur
    Et, bien sûr, en réglant les problèmes dès qu’ils surviennent.

Toujours pas convaincu ?

Considérez ceci :

Lorsque vous vous plantez, vos clients ont tendance à en parler davantage.

Qui n’a pas publié un statut Facebook en colère ou ne s’est pas plaint à un ami d’une entreprise dont le service à la clientèle était médiocre ?

Vous ne voulez pas qu’on parle de vous pour de mauvaises raisons, alors assurez-vous de bien cerner votre expérience client.

Le deuxième avantage de détenir ses propres produits est une meilleure marge bénéficiaire.
profit site vente

Lorsque vous achetez des produits à un fabricant, vous respectez généralement une quantité minimale de commande (MOQ).

Comme vous achetez en gros, vous bénéficiez d’un tarif réduit.

Vous pouvez soit conserver votre marge plus élevée, soit répercuter la réduction sur vos consommateurs, ce qui entraînera une augmentation des ventes.

Dans les deux cas, cela signifie plus de recettes pour votre magasin !

Enfin, le fait de conserver vos propres produits vous permet de renforcer votre image de marque.

Nous avons parlé de l’importance de faire figurer votre marque sur vos emballages et/ou vos produits si vous êtes dans le coup pour le long terme.

Mais il ne s’agit pas seulement que les consommateurs reconnaissent votre marque.

Les produits livrés dans des emballages de marque bien conçus sont perçus comme étant plus désirables et plus attrayants.

Si vous recevez une boîte en carton abîmée et non marquée (à l’exception d’une étiquette d’expédition dans une langue que vous ne comprenez pas), comment vous sentiriez-vous ?

Probablement comme si vous veniez d’acheter quelque chose au marché noir. Ou peut-être qu’un type dans sa cave essaie de vous escroquer.

Mais si vous obtenez le même produit dans un emballage magnifiquement conçu, vous serez un peu plus enthousiaste. Il y a une raison pour laquelle les gens filment des expériences de déballage !

conception identite visuelle

Un dernier point sur l’image de marque :

Une stratégie de marque et un emballage génial encouragent également les consommateurs à partager votre produit sur les médias sociaux.

Vous pouvez même inclure un appel à l’action sur votre emballage et dire aux consommateurs d’utiliser le hashtag de votre marque lorsqu’ils publient des informations sur leur achat sur les médias sociaux. (Organifi fait cela VRAIMENT bien).

Intelligent, hein ?

Maintenant, avant de passer à l’étape suivante, parlons brièvement du modèle de la boîte d’abonnement, qui est très populaire en ce moment.

Avec ce modèle commercial, votre client précise s’il souhaite un abonnement de 3, 6 ou 12 mois (ou toute autre option que vous proposez).

Vous pouvez soit encaisser la totalité du montant à l’avance, soit le facturer chaque mois.

L’avantage de ce modèle, c’est qu’il y a une certaine longévité du client. Vos clients continuent de payer chaque mois (en supposant que vous soyez génial, ce qui est sûrement le cas !).

Si l’idée de revenus mensuels récurrents vous enthousiasme (vous devriez ! C’est le saint graal des affaires).

Récapitulons rapidement :

  • Le drop-shipping ne nécessite aucun capital et est la méthode la plus simple pour démarrer, mais il a la marge bénéficiaire la plus faible et une mauvaise image de marque.
  • L’achat en gros nécessite plus de capitaux au départ et la nécessité d’emballer et d’expédier, mais vous permet de réaliser une marge bénéficiaire plus élevée et d’améliorer votre image de marque.
  • Les magasins de boîtes d’abonnement peuvent être l’un ou l’autre, et ils sont tout simplement géniaux.
    Une fois que vous avez choisi un modèle commercial, il est temps de passer à la partie amusante : trouver un nom d’entreprise et enregistrer un domaine.

Votre Logo créé par un SUPER graphiste

graphiste professionnel

Étape 3 : Faites un brainstorming sur un nom d'entreprise et enregistrez votre nom de domaine.

nom marque entreprise

Le nom de votre entreprise n’est pas aussi important que le créneau que vous avez choisi, mais il reste super important.

Mais, si vous ne faites pas attention, cela pourrait mettre un frein au lancement de votre boutique en ligne !

Les gens sont obsédés par le choix d’un nom – je sais que c’est le cas. Mon conseil est de vous donner un délai d’une à deux semaines pour choisir le nom si vous êtes vraiment bloqué. Sinon, vous passerez des mois à essayer de trouver une solution et vous ne pourrez jamais appuyer sur la gâchette pour démarrer.

Maintenant, je vais vous donner quelques conseils pour vous aider à choisir un nom :

✅ Choisissez un nom facile à prononcer.

L’orthographe est difficile, les gens ! Alors, faites en sorte que le nom soit SONORE comme il est écrit et qu’il soit facile à prononcer. Sinon, les gens risquent de se tromper d’URL.

✅ Choisissez un nom qui a une certaine signification.

S’il est lié au créneau dans lequel vous vous trouvez, il sera plus facile pour les gens de « se procurer » votre entreprise. S’il a une signification plus profonde et plus personnelle, il fera un excellent argument pour les médias.

✅ Soyez aussi original que possible.

Un entrepreneur du Kentucky, Victor Moseley, a ouvert un magasin de lingerie appelé « Victor’s Secret ». Victoria’s Secret a rapidement intenté un procès contre eux.

✅ Choisissez un nom avec un domaine .com disponible.

Bien que le .cos et les autres terminaisons de domaine soient de plus en plus populaires, les gens taperont toujours instinctivement en .com. Vous voulez que vos clients vous trouvent le plus facilement possible !

❌ Ne choisissez pas un nom trop long.

Votre nom d’entreprise doit comporter de 1 à 3 mots, MAX ! Je vous conseille vivement de vous en tenir à un ou deux mots. Encore une fois, plus un nom est facile à prononcer et à taper, plus les gens s’en souviendront.

❌ Ne choisissez pas un nom d’entreprise qui est une combinaison de mots et de chiffres.

C’est une évidence, mais il fallait que je l’ajoute. A moins que vous n’essayiez d’avoir l’air louche et non professionnel.

❌ Ne choisissez pas un nom qui fait référence à un produit ou à une ligne de produits spécifique.

Vous pourriez être tenté de le faire si vous comptez concentrer vos efforts sur la vente d’un seul produit (génial !) et très novateur. Mais que se passe-t-il lorsque vous décidez de vous lancer dans une nouvelle activité ? Vous ne pourrez plus vous passer de ce seul produit.

choix produit vendre

Vous avez choisi un créneau. Vous avez un nom d’entreprise et une adresse URL. Maintenant…

Comment trouver ce que vous voulez vendre ?

Facile – en examinant les preuves sociales.

Consultez la liste des best-sellers d’Amazon et découvrez les articles les plus appréciés dans votre créneau.

Faites de même avec la liste des best-sellers d’eBay.

Et la liste des best-sellers d’AliExpress.

Conservez un document ou une feuille de calcul de toutes vos idées. Quelques points à garder à l’esprit…

  • Éviter les produits de marque (nous en avons déjà parlé)
  • Recherchez un prix de vente de 50 à 100 euros pour obtenir de bonnes marges
  • Essayez de trouver des articles à faible coût d’expédition
  • Choisissez quelque chose que vous connaissez un peu (et, de préférence, qui vous intéresse)
  • Trouvez des éléments sur lesquels vous pouvez innover (regardez les critiques pour voir ce que les gens n’aiment pas dans un produit, puis fabriquez-en un qui soit meilleur)

Une fois que vous avez choisi les articles spécifiques que vous voulez vendre, il est temps de chercher vos fournisseurs.

Il y a beaucoup de fournisseurs sur AliExpress et Alibaba, mais voici la différence :

Sur AliExpress, vous pouvez acheter des produits sans respecter de quotas mais si vous êtes sur Alibaba, la plupart de leurs articles sont livrés avec un minimum de quantité.

Lorsque vous cherchez un fournisseur, voici quelques conseils à garder à l’esprit :

  • Communiquez, communiquez, communiquez. Plus vous parlerez avec eux, mieux vous vous sentirez. Et n’ayez pas peur de sauter sur le téléphone.
  • Évitez les fournisseurs dont les tarifs sont excessifs ou bizarres.
  • Veillez à leur poser des questions tôt et souvent. Leur service clientèle est votre service clientèle, surtout si vous faites du dropshipping.

Restez ZEN, votre Logo satisfait ou remboursé

garantie création logo
création site web

Lorsqu’il s’agit de créer un magasin de commerce électronique, il existe de nombreuses plateformes parmi lesquelles choisir. 

N’oubliez pas qu’Internet est peut-être le plus grand marché du monde, mais si votre entreprise ne dispose pas du bon site web, personne ne pourra trouver vos produits, et encore moins les acheter. Suivez donc nos recommandations et faites le bon choix avant de vous lancer dans la création d’une boutique en ligne.

D’après nos tests approfondis, ce sont nos créateurs de sites web de commerce préférés :

  1. Wix – Des modèles fantastiques et une suite moderne de fonctions de commerce électronique en font notre premier choix pour toutes les boutiques en ligne, sauf les plus grandes.
  2. Shopify – Le meilleur moyen de créer une boutique en ligne à grande échelle et de gérer vos ventes grâce à des fonctions de paiement et d’expédition sophistiquées.
  3. Square Online – Un outil simple mais étonnamment puissant d’un géant de la vente au détail, avec un super plan gratuit.
  4. BigCommerce – Dirige Shopify et Wix tout près de la première place, c’est un fantastique constructeur de sites de commerce électronique.
  5. Squarespace – Conçu comme un créateur de site web, Squarespace est également une excellente plateforme de commerce électronique.
  6. Volusion – Idéal pour les ventes et les rapports, mais un peu difficile à utiliser.
  7. Weebly – Donne un bon site web, mais il manque quelques fonctions de vente.
création entreprise web

Une fois que vous avez votre site web, vos fournisseurs et vos produits, il est temps de penser à créer une entité commerciale.

Le principal avantage est que votre entreprise fonctionnera comme une entité distincte de vous, le propriétaire.

Cela signifie essentiellement que vous n’êtes pas personnellement responsable de ce qui arrive à votre entreprise, et que vos actifs personnels sont protégés de toute responsabilité que votre entreprise pourrait avoir.

Vous n’avez pas nécessairement besoin de vous constituer en société dès le départ.

Bien que la constitution de votre entreprise protège vos actifs personnels, vous pouvez démarrer en tant qu’auto-entrepreneur. 

Je vous conseille d’attendre de gagner un certain montant (disons 1 000 euros par mois) avant de vous constituer en société. De cette façon, l’entreprise peut payer sa propre constitution et vous savez que vous le ferez à long terme.

Encore une fois, nous ne sommes pas des avocats – si vous avez des questions sur ce qu’il faut faire, veuillez consulter un avocat d’affaires ! Suivez nos conseils avec un grain de sel.

Étape 7 : Commercialisez votre nouvelle boutique en ligne !

marketing site web

Accrochez-vous – vous êtes arrivé à la dernière section de ce guide sur la façon de lancer une boutique en ligne.

Vous savez maintenant comment créer une entreprise, comment mettre en place votre site web et comment répondre aux exigences en matière de taxe sur les ventes en ligne.

Il ne vous reste plus qu’à créer un plan de marketing pour votre boutique en ligne, dont nous parlerons dans cette section.

Content Marketing et SEO

Vous le savez probablement déjà, mais l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) est étonnante.

Vous pouvez avoir deux magasins en ligne qui vendent exactement les mêmes choses, mais vous verrez des résultats phénoménaux si un seul magasin est optimisé pour les moteurs de recherche et l’autre non.

En fin de compte, la vente en ligne est un jeu de chiffres.

Vous essayez de maximiser le nombre de personnes qui visitent votre boutique en ligne.

Et de maximiser votre taux de conversion.

Et de maximiser votre taux de rétention.

Vous avez compris. C’est là qu’interviennent le marketing de contenu et le référencement – un contenu de haute qualité vous aide à vous classer, à générer du trafic vers votre magasin et à établir une relation de confiance avec vos visiteurs, ce qui augmente les ventes.

Marketing des réseaux sociaux

Une règle d’or du marketing : vous voulez avoir une présence là où vos consommateurs se trouvent.

Veillez donc à maintenir vos pages de médias sociaux à jour et actives !

Je vous recommande de fixer des objectifs pour vos différents canaux de médias sociaux, car si vous savez clairement ce que vous voulez atteindre, vous pouvez faire de la rétro-ingénierie pour y parvenir.

Je vous recommande d’établir un calendrier des contenus.

Vous pouvez créer et programmer vos posts à l’avance et vous assurer que vous avez toujours quelque chose de prévu pour les grandes fêtes.

Si cela vous semble beaucoup, ne vous en faites pas.

Il suffit de choisir UNE chaîne sur laquelle vous voulez vous concentrer en premier, et de commencer petit.

Paiement par clic (PPC)

La plupart des nouveaux entrepreneurs hésitent à essayer PPC (parce qu’ils ont peur de finir par faire exploser leur budget).

J’ai toujours la même question :

Comment devrais-je dépenser pour le PPC ? La diffusion de ces annonces est-elle coûteuse ?

C’est ce à quoi je réponds :

Cela dépend – je connais certains magasins de commerce qui dépensent 10 000 euros ou plus par mois.

Pour quelqu’un qui ne connaît pas bien le PPC, cela peut sembler une somme folle.

Mais si je vous disais que ces entreprises ont un retour sur investissement de 100% sur leurs publicités PPC, ce qui signifie qu’elles obtiennent 20 000 euros de ventes pour chaque 10 000 euros investis dans PPC ?

Ces 10 000 euros de dépenses publicitaires ne semblent plus si ridicules, n’est-ce pas ?

Eh bien, voici quelques bonnes nouvelles :

Selon le rapport sur l’impact économique de Google, les entreprises gagnent en moyenne 2 euros de revenus pour chaque euro dépensé sur AdWords.

Ainsi, même si vous n’êtes pas un magicien du PPC et que vos annonces sont médiocres, vous pouvez toujours en tirer un profit décent.

Email marketing

Chaque fois que je dis aux propriétaires de magasins en ligne la statistique que je m’apprête à partager, leur mâchoire tombe toujours.

Vous savez, je viens de vous dire que les entreprises gagnent en moyenne 2 euros pour chaque dollar dépensé sur Adwords ?

Eh bien, pour chaque euros dépensé par les entreprises en marketing par e-mail, elles gagnent en moyenne 44 euros.

Oui, vous avez bien lu. 44 € pour 1 €. Machine à argent !

Ne laissez personne vous dire que le marketing par e-mail est dépassé, dépassé ou ennuyeux… c’est en fait incroyablement puissant et efficace, et c’est l’un des types de marketing les plus rentables qui existent.

Marketing d’influence

Le marketing d’influence peut rapporter d’énormes dividendes…

…si vous le faites bien.

Il y a beaucoup de faux influenceurs qui ont acheté leurs fans. Évitez-les à tout prix ! 

Envolez vous avec un Logo adpaté à votre entreprise

livraison rapide logo

Conclusion

Félicitations, jeune padawan.

Tu es arrivé jusqu’à la fin de ce guide…

…et vous êtes maintenant un expert à part entière sur la manière d’ouvrir une boutique en ligne.

Avant de vous quitter, voici un dernier conseil :

N’attendez pas ce moment « parfait ».

Allez-y et lancez une entreprise en ligne dès aujourd’hui !

Comme l’a dit George Patton, un bon plan exécuté avec violence maintenant est meilleur qu’un plan parfait exécuté la semaine prochaine.

Et, soyons réalistes…

Vous pourriez vous dire que vous lancerez votre propre entreprise en ligne la semaine prochaine, lorsque les choses seront moins chargées au travail.

Mais la semaine prochaine, vous pourriez avoir la grippe. Alors vous la reportez.

Et la semaine suivante ? C’est l’anniversaire de votre partenaire, alors vous le reportez à nouveau.

Et la semaine suivante ? Votre chien doit passer une visite de contrôle, alors vous la reportez à nouveau.

Vous comprenez ce que je veux dire.

Il n’y aura jamais ce moment où les étoiles sont toutes alignées. Alors arrêtez d’attendre que ce moment arrive, et faites en sorte qu’il arrive à la place !

Laisser un commentaire

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Infos Pratiques

 

Copyright 2021 – Logo-creation.com – Tous droits réservés

Subscribe to get 15% discount